Bien préparer son voyage en Jordanie

Il est des pays dont l’organisation demande un peu plus de temps et de renseignements que d’autres, et la Jordanie en fait clairement partie. De la location de voiture, à l’achat du Jordan Pass, en passant par la question phare des tenues à adopter en tant que femme, je vous livre, dans cet article, quelques clefs pour aborder ce magnifique pays. Parce que bien préparer son voyage en Jordanie permet de partir avec une sérénité supplémentaire.

Voyager en tant que femme

Vous n’êtes pas sans savoir que dans ce pays musulman la place de la femme n’est pas la même que celle que l’on occupe dans notre société occidentale. Il faut tout de même reconnaître que la plupart des femmes jordaniennes sont cultivées, même si toutes ne trouvent pas un emploi. La plupart des personnes parlant anglais étaient des femmes et on a pu souvent en rencontrer dans le monde du travail (pharmaciennes et infirmières notamment). Bon nous ne sommes pas là pour parler de ça, c’était juste un instant culture! Comment bien préparer son voyage en Jordanie en étant une femme alors? A priori nul besoin de se voiler en tant que touriste, par contre il vaut mieux éviter de montrer ses jambes et ses épaules (à part dans les lieux très touristiques comme Petra qui font un peu exception à la règle). Optez alors pour des T-shirts plutôt que des débardeurs et des pantalons plutôt que des shorts. Pour ce qui est de la baignade sur les plages publiques (comme à Aqaba par exemple), évitez le bikini qui sera forcément très mal vu et choisissez plutôt des tenues de bain couvrantes (anti-UV, facilement trouvables à Décathlon). J’en parle justement dans mon article sur les incontournables de la Jordanie, dans le paragraphe sur Aqaba, si vous souhaitez plus de détails. Encore une fois, dans des endroits touristiques des tenues plus extravagantes vont bon train (coucou les divas qui posent à Petra avec des robes de princesses et des talons dignes d’un défilé de mode). Si jamais vous avez un doute, privilégiez la sécurité en vous couvrant.

Dans le désert du Wadi Rum j’ai opté pour un T-shirt et un pantalon léger.

Le Jordan Pass

Kézako? Vous avez dû en entendre parler à plusieurs reprises au cours de vos différentes recherches. Le Jordan Pass est tout simplement un indispensable à acheter avant votre départ. Il sert de visa d’entrée pour la Jordanie et vous aurez à le sortir lors de votre arrivée à l’aéroport d’Amman. Il permet également l’accès à plus de 40 sites et attractions en Jordanie. Vous devrez par exemple le montrer pour entrer au Wadi Rum ou encore à Petra. Si vous ne l’avez pas il faudra alors vous affranchir des frais d’entrée sur les lieux touristiques. Et c’est là que le Jordan Pass devient intéressant, parce qu’il est rentabilisé à partir du moment où vous vous rendez à Petra. Il existe 3 sortes de pass dont les prix diffèrent de 70 JD à 80 JD. La différence entre ces 3 pass? Tout simplement le nombre de jours que vous souhaitez consacrer à la visite de Petra (entre 1 et 3 jours consécutifs). Alors oui, sur le moment les tarifs peuvent paraitre chers mais en réalité le coût est très rapidement amorti et il vous fera, en plus, gagner du temps à différents endroits. Alors si vous voulez bien préparer votre voyage en Jordanie, achetez le Jordan Pass, tout simplement.

Le Jordan Pass permet de visiter de nombreuses attractions de la Jordanie, notamment Petra (vous remarquerez d’ailleurs qu’à Petra j’ai privilégié le short).

Visiter Petra

Oui, pour bien préparer son voyage en Jordanie, il faut définitivement bien préparer sa visite à Petra. Si vous choisissez d’acheter le Jordan Pass, il vous faudra décider de combien de jours vous seront nécessaires pour visiter Petra. Par expérience je dirais qu’il faut au moins 2 jours pour profiter pleinement de cette merveille archéologique. Parce que contrairement à ce que l’on pense, Petra ce n’est pas simplement le Kazneh (même si beaucoup se cantonnent à cette simple visite). Tout d’abord, avant de rejoindre le Kazneh il vous faudra marcher pendant 15 à 20 minutes à travers le Siq (au demeurant magnifique). Mais si vous voulez vous rendre jusqu’au monastère (Al-Deir), il vous faudra de bonnes jambes, beaucoup d’eau et du temps devant vous car le monastère est situé à quelques kilomètres du Kazneh. Vous en profiterez pour passer devant le théâtre romain, les tombes royales et quelques vestiges de ce qui s’apparentait à un centre ville. La cité s’étend en réalité sur plusieurs km2 et si vous souhaitez en voir un maximum alors oui deux jours ne seront pas de trop. Quant à savoir si vous devriez payer un billet pour le Petra by night, je dois avouer que j’ai été un peu déçue par cette attraction mais c’est une expérience que je conseille tout de même parce qu’elle est unique.

Le monastère à Petra est un must-see. Il faut simplement le mériter après une ascension de quelques kilomètres.
Vous passerez obligatoirement par le Siq pour visiter Petra. N’hésitez pas à vous y attarder : c’est un endroit insolite et grandiose.

Petra et la maltraitance animale

Préparer son voyage en Jordanie c’est également s’informer sur les pratiques éthiques (ou non éthiques justement) qui ont lieu dans le pays. Je ne le dirais sans doute jamais assez, mais essayez au maximum d’être un voyageur responsable. Et donc pour cela : renseignez-vous! Il n’y a pas de secret, vous consommez, vous cautionnez. Et si vous ne voulez pas participer à des pratiques douteuses sur le plan moral, alors n’y prenez pas part. Et c’est notamment à Petra que ces pratiques vont bon train. Nombre de touristes s’offrent le plaisir d’une escapade à cheval, à dos d’âne, en chameau ou encore en calèche. Pourtant derrière ce business se cache la misère animale. Des animaux accablés, frappés, en sous nutrition et qui souffrent eux aussi des chaleurs jordaniennes. Bref, des animaux qui crèvent en silence dans l’indifférence la plus totale. Si vous êtes sensible à la condition animale alors refusez tout simplement de louer ce genre de service.

Il m’a fallu une bonne vingtaine de minutes avant de pouvoir approcher cet âne qui avait un comportement un peu agressif. Son agressivité était clairement le fruit d’une peur et d’un manque de confiance en l’humain. Cela m’a fait mal au coeur de ressentir un tel mal être chez cet animal.

Louer une voiture

Louer une voiture permet évidemment de se déplacer avec une certaine liberté. En Jordanie il est possible de relier les grands sites touristiques via des bus (Amman-Petra par exemple). Pour visiter le reste, c’est plus compliqué. Je vous conseille donc fortement de louer une voiture pour un voyage en Jordanie. La conduite est quelque peu sportive, notamment dans les villes, mais le reste des routes est soit désert (c’est le cas de le dire), soit ce sont des grands axes autoroutiers où vous pouvez rouler peinard (entre Aqaba et le Wadi Rum par exemple). En ce qui concerne la location en elle-même, je suis passée par Auto Nation Rent A Car, et j’ai payé 220 euros pour louer pendant 10 jours une petite voiture (Hyundai i20). Autant vous dire que cette petite voiture n’en avait pas beaucoup sous le capot et que la clim (pourtant indispensable) n’était pas au top de sa forme. Mais bon cela m’a tout de même suffit pour réaliser mon programme de voyage.

La route du Roi en Jordanie, déserte en tous points de vue : de par sa fréquentation et ses paysages

Climat et sécurité

Comme vous pouvez vous en douter, le climat de la Jordanie est très aride. Pour visiter le pays, certains mois sont à privilégier (Octobre à Mai). Les mois qui correspondent à la période estivale pour la France (Juin à Septembre) sont parmi les plus chauds de l’année. Et je ne peux que le vous confirmer. Partie début Juin, j’ai beaucoup souffert de la chaleur, notamment à Aqaba. Il y a des différences de températures entre le nord et le sud du pays, même si la chaleur est accablante un peu partout. D’ailleurs, lors de mon excursion dans le Wadi Rum, nous avons fait une pause à l’ombre de 13h à 16h. Une bonne occasion pour discuter avec le guide.

En ce qui concerne la sécurité, je ne me suis jamais sentie en danger en Jordanie, malgré que je me sois retrouvée toute seule sur place au bout de 4 jours. D’une part, le pays est certes enclavé dans une zone instable mais celui-ci reste relativement sûr. La présence de convois de militaires qui sillonnent le pays montre à quel point la sécurité sur place est prise au sérieux. D’autre part, le peuple jordanien est particulièrement accueillant et chaleureux. Aucune personne n’a montré de l’animosité ou de gestes déplacés à mon égard, malgré que je sois une femme et que je sois seule. Bien au contraire, je me suis vue offrir des fruits et des légumes (les marchands ont refusé que je paye les quelques denrées que je voulais acheter), ou encore un sachet de sel, un guide m’est venu en aide dans le Wadi Mujib alors que j’avais décidé de faire la visite sans guide, etc. Je n’ai rencontré pratiquement que des gens bienveillants, ce qui a rendu mon séjour d’autant plus enrichissant.

La Jordanie, un climat aride? À peine!

Bien préparer son voyage en Jordanie, c’est tout un art. Maintenant, vous êtes parés pour l’aventure! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *