Une semaine en Irlande

De retour d’Irlande, des souvenirs plein la tête, presque 2000 km au compteur, des paysages splendides, des activités sportives, mais aussi un temps capricieux et des rencontres formidables. Voici le résumé, très bref j’en conviens, de ma semaine en Irlande. Mais bon, histoire de vous faire rêver quand même, je vous propose de développer un peu le sujet et de découvrir ce qu’il est possible de visiter lors d’un voyage d’une semaine en Irlande. Et pour ceux qui préfèrent les images aux mots, ma vidéo sur mon séjour en Irlande est disponible sur le blog. Alors c’est parti pour un petit tour d’horizon des essentiels de l’Irlande!

Ring of Kerry

Ma découverte de l’Irlande a commencé par le Ring of Kerry, situé dans le sud-est de l’Irlande, non loin de l’aéroport de Cork. Et quelle découverte! Cette région a été l’un de mes coups de coeur de ma semaine en Irlande (bon le problème c’est qu’elle n’est pas la seule). Et il y a tant à dire dessus. L’anneau de Kerry forme une boucle qui permet de visiter une diversité de paysages, dont certains sont particulièrement uniques en Irlande. Il est donc possible de visiter les environs sur une journée, de s’arrêter lorsque bon vous chante et de profiter de ces paysages magnifiques. Voici les quelques-uns des arrêts incontournables du Ring of Kerry :

Cliffs of Kerry

Les plus belles falaises que j’ai pu admirer en Irlande! Elles ne sont pourtant pas les plus hautes, mais elles semblent littéralement avoir été rongées par la mer et leur aspect aussi découpé leur procure un charme que n’ont pas les autres. Elles sont également bien moins connues du grand public que les Cliffs of Moher ce qui leur laisse une certaine beauté sauvage.

Semaine en Irlande : Cliffs of Kerry
Les falaises de Kerry, un relief escarpé particulièrement unique

Dunquin Harbour – Dingle peninsula

Je suis sortie légèrement de la boucle de Kerry pour aller m’aventurer sur la péninsule de Dingle. A son extrémité, Dunquin Harbour se présente comme l’un des endroits les plus photographiés d’Irlande. Malheureusement pour moi, je n’ai eu l’occasion de le voir que sous une pluie battante. Mais cet endroit, au coucher du soleil, doit révéler un potentiel quasiment magique.

Semaine en Irlande : Dunquin Harbour
Dunquin Harbour sur la péninsule de Dingle

Moll’s Gap

En remontant vers Killarney à partir de Caherdaniel, la route devient sublime et c’est là où l’aventure dans le Ring of Kerry prend tout son sens. Il n’est pas nécessaire d’avoir un point de chute en particulier pour aborder la beauté sauvage des paysages. La route mène ensuite vers un passage appelé Moll’s Gap, aux abords d’un petit lac, et dont le paysage laisserait penser qu’à cet endroit le temps s’est arrêté. C’est un arrêt incontournable du Ring of Kerry, une découverte à faire absolument.

Semaine en Irlande : Moll's Gap
Moll’s Gap, un incontournable du Ring of Kerry

Ladies View

En fin de journée j’ai eu l’occasion de faire un petit saut dans le Killarney National Park, et j’ai pu y découvrir, littéralement, monts et merveilles. C’est un endroit parsemé de lacs dont l’eau s’égraine au rythme d’une magnifique route sinueuse. Le Ladies View permet d’en contempler tout le charme et d’en admirer ses atours. Mon seul regret, n’y être passé que brièvement et ne pas avoir pris plus de temps pour le découvrir.

Semaine en Irlande : Ladies View
Le Ladies View dans le Killarney National Park

Gap of Dunloe à vélo

J’ai voulu cette semaine en Irlande à la fois sportive et nature. C’est donc à vélo que j’ai souhaité découvrir le Gap of Dunloe. Il faut savoir, tout d’abord, que je suis assez mauvaise à vélo (j’ai une large préférence pour la randonnée pédestre). Cependant, j’adore me balader à vélo, je trouve que l’on voit les paysages sous un autre angle. Je suis donc partie de Killarney pour me rendre au Gap of Dunloe à vélo. Si vous souhaitez faire de même, il y a alors deux possibilités : faire l’aller-retour à vélo, ce qui vous prendra la journée (5h-6h) et vous fera pédaler sur environ 50 km. Ou vous pouvez faire une boucle, en passant sur le lac, via un bateau, qui vous embarquera vous et votre vélo. Vous déploierez moins d’effort (à peu près moitié moins), mais vous devrez rajouter 20 euros pour emprunter le bateau. Je me suis donc engagée avec le Killarney Bike Rental afin de louer un vélo, dit de montagne, pour la journée (15 euros) et ai décidé de parcourir les 50 km sans prendre le bateau. Je dois vous avouer que j’ai perdu mon fessier au cours de la balade et que mon dos a eu du mal à se remettre (j’avais tout mon matériel photo et mon pique-nique dans mon sac à dos), mais je ne regrette en rien ces quelques désagréments. J’ai donc pu rencontrer, au cours de mon escapade, des cerfs/biches/faons, ce qui m’a laissé évidemment dans un état d’émerveillement absolu. Mais j’ai aussi pu admirer le magnifique Gap of Dunloe à un rythme de croisière. Cet endroit est une sorte de vallée où jaillissent des lacs, ça et là. Mais ce sont surtout les amas de roches disposés un peu partout qui donnent au décor une allure unique et une atmosphère si particulière. Le Gap of Dunloe est l’un des coups de coeur de ma semaine en Irlande, et je ne pourrais que vous conseiller de vous y perdre car c’est tout simplement magnifique.

Semaine en Irlande : faons du Killarney National Park
Les faons du Killarney National Park
Semaine en Irlande : Gap of Dunloe
La folle montée du Gap of Dunloe
Semaine en Irlande : Gap of Dunloe
L’un des lacs du Gap of Dunloe
Semaine en Irlande : Gap of Dunloe
Le relief montagneux du Gap of Dunloe

Cliffs of Moher

Probablement les falaises les plus célèbres d’Irlande, les Cliffs of Moher attirent la foule comme un aimant attire le fer. Durant ma semaine en Irlande, elles sont celles que j’ai le moins appréciées. Elles sont évidemment à la fois impressionnantes et magistrales, mais le monde qui vient les visiter rend la balade moins agréable que ce qu’elle devrait être. Oui je suis aussi une touriste, je le sais, mais, comme beaucoup d’autres touristes, j’aime les lieux calmes et les moins fréquentés possibles. Que penser alors de cette excursion lors de ma semaine en Irlande? Il faut tout d’abord payer 8 euros pour le parking. En soi la visite des falaises est gratuite, mais le stationnement ne l’est pas à partir d’une certaine heure. Le mieux est de venir le plus tôt possible pour éviter le monde. En revanche, le site est très intéressant en dehors des zones ultra touristiques. En effet, il est possible de s’y balader sur plusieurs kilomètres. Et, à partir d’un certain point, la randonnée se veut hors des sentiers battus, en descente ou en montée assez raides, ce qui élimine une bonne partie des touristes un peu moins sportifs. Le calme revient donc dans ces endroits qui sont, pour le coup, moins fréquentés et donc beaucoup plus agréables à visiter. J’ai particulièrement aimé prendre vers le nord (à droite lorsque vous arrivez sur les falaises), en direction de Doonagore. Ces falaises sont donc à voir mais elles n’ont pas, pour moi, le charme qu’ont les cliffs of Kerry.

Semaine en Irlande : Cliffs of Moher
Les tombants des célèbres Cliffs of Moher
Semaine en Irlande : Cliffs of Moher
Le côté un peu moins touristique des falaises de Moher
Semaine en Irlande : Cliffs of Moher
Une des nombreuses vues des falaises de Moher

Le Parc National du Connemara

Mythique, incontournable, indispensable, le Connemara et ses lacs chantés par Michel Sardou ont laissé dans la tête de bon nombre de français de véritables fantasmes. À cause de sa célébrité, je ne me voyais absolument pas passer à côté du Parc National du Connemara lors de ma semaine en Irlande. Malheureusement, j’ai du encore essuyer de la pluie et de la brume lors de ma visite. Le parc est complètement gratuit et promet une randonnée pédestre de 2h30 si vous comptez grimper jusqu’au Diamond Hill. Le parcours est donc divisé en 3, du sentier le plus simple au plus ardu, le top étant de grimper tout en haut pour admirer la vue sur le Connemara et ses lacs. Je suis bien montée tout en haut, mais du parc je n’ai vu que des cailloux et de l’herbe. Au sommet du Diamond Hill la visibilité n’était que de quelques mètres… J’ai donc comme un souvenir d’inachevé de cette région, qui, pour le peu que j’en ai vu, m’a semblée sublime. Connemara, un jour, je reviendrai te voir.

Semaine en Irlande : Parc National du Connemara
La vue la plus dégagée que j’ai eue dans le Parc National du Connemara
Semaine en Irlande : Parc National du Connemara
La brume qui nous a suivi tout le long de mon parcours dans le Parc National du Connemara
Semaine en Irlande : abbaye de Kylemore
L’abbaye de Kylemore dans la zone du parc du Connemara

Donegal County

Slieve League

Le comté de Donegal abrite en son sein les falaises les plus hautes d’Irlande et les secondes plus hautes d’Europe : Slieve League. Cette curiosité a donc suscité mon attention. Une bonne petite randonnée était en plus à prévoir; je n’ai donc pas pu résister. Je m’étais un peu renseignée avant de partir : des bonnes chaussures de marches étaient indispensables (je n’en avais pas et je l’ai regretté) mais aussi des vêtements chauds car, tout en haut des falaises, souffle un vent froid et sec. Pour monter jusqu’aux falaises il vous faudra emprunter des routes tumultueuses, passer une barrière (le chemin est privé mais le propriétaire laisse les touristes rentrer, il suffit juste de refermer derrière soi), et compter sur vos jambes pour vous porter pendant une bonne heure de grimpette. Arrivée au sommet le temps était, encore une fois, assez maussade, je n’y suis donc pas restée très longtemps. Et c’est bien dommage car ces falaises méritent qu’on s’y attarde pourtant quelques heures.

Semaine en Irlande : Slieve League
Les plus hautes falaises d’Irlande : Slieve League
Semaine en Irlande : Slieve League
Lors de l’ascension vers les hauteurs de Slieve League

Tranarossan Bay

Je dois avouer que si je ne suis pas restée très longtemps au sommet des falaises de Slieve League, c’est parce que j’ai décidé de modifier mon itinéraire au dernier moment. Comme le caprice d’une enfant, j’ai absolument voulu aller admirer la Tranarossan Bay. Ce changement me rajoutait une heure de route et quelques kilomètres supplémentaires alors que mon état de fatigue arrivait à son paroxysme. Mais je dois vous dire une chose, cela en valait la peine. Cette partie de l’Irlande a été mon autre coup de coeur, et entre le Gap of Dunloe et la Tranarossan Bay, je ne sais pas pour lequel de ces deux endroits mon coeur penche. Je comptais voir la plage de Boyeeghter Bay ou encore appelée par les locaux the Murder Hole beach. Problème en arrivant sur place, mon GPS m’indiquait un chemin qui s’avérait être un champ privé. Après une heure de tournage en rond, j’ai réussi à trouver un monsieur qui m’a gentiment indiqué qu’il fallait bel et bien passer par le champ privé, dire bonjour aux vaches, pour enfin trouver le saint graal : la plage de Boyeeghter. Cette plage est tout simplement sublime. Isolée de tout touriste, loin des regards, elle est probablement le secret le mieux gardé d’Irlande. Je me suis retrouvée seule, à admirer cet endroit pendant une bonne heure, décoiffée par la brise marine mais surtout ravie de cette fabuleuse découverte.

Semaine en Irlande : Boyeeghter Bay
La magnifique plage de Boyeeghter Bay

Irlande du Nord

La chaussée des géants

Ma semaine en Irlande s’est finalement achevée en Irlande du Nord qui, je le rappelle, n’appartient pas à la République d’Irlande mais au Royaume-Uni. Les vitesses sont donc indiquées en miles et non plus en km/h, la monnaie n’est plus l’euro mais la livre (prévoyez donc du change si vous comptez vous y rendre). Ma première découverte de l’Irlande du nord s’est donc déroulée à la chaussée des géants, où les paysages magnifiques et uniques mais surtout atypiques, sont caractérisés par des colonnes hexagonales basaltiques. Le site est relativement apprécié des touristes et le parking est payant. J’ai donc décidé de m’installer à l’auberge de jeunesse située à 10 min à pied de la chaussée des géants. La situation était vraiment idéale puisqu’elle m’a permis de m’y rendre plusieurs fois et à différents moments de la journée, dont le soir pour aller y admirer le coucher de soleil. L’endroit est un incontournable et sa particularité vaut véritablement le coup d’oeil.

Semaine en Irlande : la chaussée des géants
La chaussée des géants au coucher du soleil
Semaine en Irlande : chaussée des géants
Les colonnes hexagonales très particulières de la chaussée des géants

Carrick-a-Rede

Enfin, mon séjour s’est clôturé par un des endroits que j’ai tout particulièrement apprécié : le pont de Carrick-a-Rede. Perché à 30 mètres au-dessus de la surface, ce pont relie la petite île de Carrick au reste de l’Irlande du Nord. Le passage est payant (environ 10 euros) et permet de se balader sur la petite île. La vue est remarquable, la petite plage en contrebas du pont donne une dimension rocambolesque à cet endroit, et, surtout, le vert et le bleu de l’eau et de l’herbe semblent être en parfaite harmonie.

Semaine en Irlande : Carrick-a-Rede
Traversée du pont Carrick-a-Rede
Semaine en Irlande : Carrick-a-Rede
Sur la petite île de Carrick
Semaine en Irlande : Carrick-a-Rede
L’île de Carrick et son pont

Une semaine en Irlande : le bilan

L’Irlande est tout simplement un pays magique qui a su conquérir mon coeur. Ma semaine en Irlande a été cependant éprouvante, malgré les images extraordinaires que j’ai gardées en tête. Parce qu’à vouloir tout voir, on ne profite pas assez, et c’est bien là le principal problème que j’ai; je ne sais pas prendre mon temps en voyage. Malgré ma fatigue et le fait que j’ai du accélérer le rythme de mes visites à certains moments, je ne regrette rien. Mais si je devais conseiller quelqu’un qui souhaite également partir une semaine en Irlande, je lui dirais de ne pas en faire autant et de sélectionner une zone plus restreinte pour profiter au maximum des paysages irlandais. Le nord du pays offre une myriade de panoramas qui permettent d’avoir un bon aperçu de ce qu’est l’Irlande. Je ne pourrais également que conseiller la Tranarossan Bay dans le comté de Donegal qui m’a parue hors du temps et surtout loin de la horde de touristes habituelle. Si je devais y retourner, j’y passerai probablement quelques jours.

Enfin, je tenais à préciser que tout ce que j’ai pu voir en 8 jours de temps est évidemment non exhaustif. D’aucuns préfèreront s’attarder sur des visites plus historiques, comme des châteaux ou des abbayes, alors que d’autres s’amouracheront plutôt de la vie Irlandaise dans les villes. L’Irlande est vraiment une destination superbe et familiale qui offre une palette de choix quant aux activités disponibles. Et quelques soient vos préférences, vous ne pourrez pas ne pas tomber sous son charme.

2 Comments

  1. Tu sembles en effet avoir pas mal couru durant ta semaine. L’Irlande est dans ma liste d’envies de voyage pour sa beauté sauvage. Je me demandais néanmoins si tu as rencontré vraiment beaucoup de touristes ( hormis au niveau du cliff of moher) ?
    Nb : tes photos sont absolument superbes.

    1. Rose des vents

      Salut Aurore!
      Oui effectivement j’ai couru un peu trop pendant ma semaine en Irlande 🙂
      En ce qui concerne les touristes je dirais que ça dépend véritablement de l’endroit. Il y a des zones très prisées comme les Cliffs of Moher ou encore la chaussée des géants, et d’autres qui sont un paradis de tranquillité. Quoiqu’il en soit, même avec beaucoup de touristes, l’Irlande vaut vraiment le détour 🙂
      Merci pour le compliment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *