Week-end dans les calanques de Marseille

J’avais souvent entendu parler des calanques de Marseille et de Cassis et de leur beauté incommensurable, mais je n’avais jamais eu l’occasion de pouvoir juger par moi-même de leur grandeur. C’est donc au cours d’un week-end (un peu prolongé) que nous avons décidé de partir les découvrir, et, honnêtement, je n’étais pas préparée à un tel spectacle. Je m’imaginais de l’eau turquoise et limpide, et de ce point de vue là je n’ai pas été déçue. Par contre, je ne m’attendais pas à des falaises aussi hautes et abruptes, toutes de blanc vêtues, et qui viennent trancher avec le décor paradisiaque qu’offre la Méditerranée à cet endroit. Je ne m’attendais pas non plus à ce que l’accès à certaines des calanques nécessite une bonne forme physique, rajoutant un soupçon de challenge, pour ma plus grande satisfaction. Je vous livre donc ici un petit retour de mon expérience dans les calanques ainsi que quelques conseils pratiques pour bien y préparer votre venue.

Les calanques de Sugiton et Morgiou

Nous avons pris l’initiative de débuter notre découverte des calanques de Marseille par la randonnée reliant Sugiton à Morgiou. Le point de départ de la randonnée se fait de Luminy pour offrir une boucle complète entre les deux calanques, pouvant s’effectuer en une après-midi. Nous avons réalisé cette boucle de presque 7 km en à peu près 4h (en comptant les pauses photos). Celle-ci est constituée de plusieurs passages difficiles, notamment sur toute la partie de Sugiton à Morgiou une fois passée l’échelle (petit endroit à escalader à l’aide de chaînes, descentes raides à faire sur les fesses, etc.). La première partie de la randonnée se fait sur un large chemin jusqu’à un embranchement, où il faut prendre sur la droite afin de descendre vers les deux criques de Sugiton. Il y a possibilité de monter vers le belvédère afin de pouvoir admirer les calanques d’en haut. J’ai particulièrement adoré la descente vers Sugiton qui se fait entre deux falaises immenses et blanches jusqu’à avoir une vue dégagée sur toute la calanque. L’arrivée en bas de la calanque permet de se baigner dans les eaux fraîches et claires de la première crique. Le chemin continue en direction de la seconde crique, plus secrète et beaucoup moins prisée. Enfin, après avoir passé cette crique, une échelle ponctue le parcours pour continuer en direction de Morgiou, là où la randonnée se corse un peu, mais offre de magnifiques points de vue sur le joli port de Morgiou. Une flèche jaune invitant à prendre sur la droite permet de rattraper (après quelques efforts) le large chemin du début qui remonte vers Luminy. La boucle est bouclée.

Les + de la randonnée : on a adoré la descente vers Sugiton qui se fait dans un décor fantastique et sur un chemin relativement facile d’accès (des parents accompagnés de leurs enfants ont été capables de s’y rendre). Sugiton reste pour moi l’une des plus belles calanques de Marseille à découvrir avec celle d’En Vau et probablement Sormiou.

Les – de la randonnée : le chemin menant de Sugiton à Morgiou n’est absolument pas aménagé et vraiment pas fait pour les personnes n’ayant pas une bonne condition physique ou encore pour les personnes ayant des enfants. Il est par contre possible de se rendre au port directement en voiture (dépendamment de la règlementation d’accès aux calanques). La calanque de Morgiou est qui plus est très jolie mais n’a pas, de mon point de vue, le charme de sa voisine.

L'une des plus belles calanques de Marseille : Sugiton
L’une des deux criques de la magnifique calanque de Sugiton
Calanque de Marseille : seconde crique de Sugiton
La seconde petite crique aux eaux turquoises de la calanque de Sugiton
Calanques de Marseille : Sugiton
Point de vue plus en hauteur pour admirer la belle calanque de Sugiton
Calanques de Marseille : Morgiou
La calanque de Morgiou et son petit port alors que le soleil décline

La randonnée des 3 calanques

Dénommée ainsi parce qu’elle permet de découvrir 3 belles calanques de Marseille et de Cassis à la fois, cette randonnée est l’une des plus longues à faire, pour un total d’environ 8 km. Nous avons pris la journée entière pour effectuer cette jolie promenade (environ 6h) en prenant notre temps. Au terme de la randonnée il est possible ainsi de voir les calanques de Port-Miou, Port-Pin et En Vau pour le plus grand plaisir de nos yeux. Différents itinéraires de randonnée sont proposés, auxquels sont associés différents niveaux de difficultés. Le départ se fait de la calanque de Port-Miou, qui est donc très aisément accessible (pour peu que vous trouviez un endroit où vous garer) et remonte vers la calanque de Port-Pin. Cette première étape est facile et permet de rejoindre les eaux translucides et colorées de Port-Pin en seulement 25 minutes. Beaucoup de gens y prennent une pause, y font un pique-nique ou encore s’y baignent, malgré la fraîcheur de l’eau. De cette calanque deux chemins continuent en direction de la calanque d’En Vau : le premier, est assez aisé et grimpe directement sur les hauteurs d’En Vau (sans pour autant offrir des vues dégagées sur la calanque). Le second quant à lui est l’itinéraire le plus prisé, malgré sa difficulté plus élevée, car il permet d’admirer Port-Pin et En Vau de toute la hauteur des falaises. Je recommande chaudement d’emprunter le chemin le plus ardu à l’aller et de redescendre par le plus facile au retour. Il faut également savoir que pour descendre vers la calanque d’En Vau il faut passer par un éboulis de cailloux, sur un dénivelé d’environ une centaine de mètres. Ce passage n’est pas facile car les pierres sont glissantes et que le risque de chutes est important. Il ne faut pas non plus oublier que pour remonter il faudra emprunter le même passage. Assurez-vous donc d’être en forme ce jour là.

Les + de la randonnée : c’est une escapade absolument extraordinaire! La calanque d’En Vau en vaut le détour (oui j’ai osé cette blague)! Elle est réputée pour être l’une des plus belles des calanques de Marseille et de Cassis et j’approuve complètement. Le chemin qui passe par le haut des falaises offre des points de vue mirobolants. La descente d’En Vau vers Port-Pin en empruntant le chemin facile permet également d’observer le magnifique Cap Canaille, de l’autre côté de la baie. Bref c’est une randonnée qui m’a largement conquise et qui mérite le mal qu’on se donne pour la faire.

Les – de la randonnée : deux petites choses négatives viennent légèrement ternir ce tableau si parfait. D’une part, comme c’est l’une des randonnée les plus célèbres, elle attire beaucoup de monde. Ce n’est pas désagréable en soi de croiser la route d’autres randonneurs mais, on ne va pas se le cacher, on aime quand même en général être loin de la foule. Le second petit défaut de cette balade c’est évidemment le passage par l’éboulement de cailloux pour rejoindre la calanque d’En Vau. Mieux vaut être préparé.

Calanques de Marseille : Port-Miou
La calanque de Port-Miou et la vue sur le Cap Canaille
Calanques de Marseille : Port-Pin
Faire un pique-nique avec la vue sur Port-Pin : un instant inoubliable
Calanques de Marseille : Port-Pin
Les eaux turquoises de Port-Pin
Calanques de Marseille : En Vau
Prendre de la hauteur pour admirer la calanque d’En Vau
Calanques de Marseille : En Vau
La calanque d’En Vau : la promesse d’une eau transparente et turquoise

Conseils et infos pratiques

  • Pour plus de renseignements sur toutes les calanques de Marseille et de Cassis, les itinéraires, les horaires, les accès, etc., rendez-vous sur le site du tourisme à Marseille et sur le site des calanques qui prodiguent bon nombre d’infos super utiles pour faire de votre visite des calanques un succès.
  • Les sites des calanques de Marseille étant assez célèbres, je vous conseille des les visiter à des périodes de moindre affluence comme aux mois de Mai, Juin, Septembre ou encore Octobre. Au coeur de l’été, en plus du grand nombre de touristes qui viennent dans la région, l’accès est réglementé afin d’assurer la protection de l’environnement (pour en savoir plus, consultez la règlementation de l‘accès aux calanques).
  • Pour les randonnées pensez à prévoir de bonnes chaussures de marche (chaussures de sport ou de rando), un en-cas ainsi qu’au moins 1,5 litres d’eau par personne, surtout en cas de fortes chaleurs. Certaines randonnées sont longues et sportives et nécessitent un minimum de préparation.
  • Renseignez-vous bien, avant de partir en randonnée dans les calanques, sur l’itinéraire que vous avez prévu de faire, et surtout sur les difficultés du parcours. Il vaut mieux, encore une fois, être bien préparé.
  • À tous ceux qui veulent découvrir les calanques autrement, beaucoup de prestataires proposent des locations de kayak ou de paddle (avec ou sans guide). C’est un bon moyen d’accéder à certaines calanques par voie maritime, tout en se laissant porter au gré de l’eau. Nous avons, par exemple, loué un kayak à Cassis pour aller à l’assaut du Cap Canaille. C’était un super moment passé sur l’eau, malgré le temps maussade que nous avons eu ce jour-là.
  • En ce qui concerne la boucle Sugiton-Morgiou, l’entrée du parcours est à quelques mètres de l’école supérieure des beaux-arts et d’architecture. Il suffit d’indiquer «fontaine Luminy» sur le GPS afin d’être guidé à quelques pas de l’entrée. Un parking se trouve à quelques mètres en amont; il est possible de s’y garer, enfin, si vous trouvez une place.
  • N’oubliez pas de passer chercher une carte et des précisions à l’entrée afin de connaitre le parcours. Normalement le chemin est balisé, encore faut-il savoir quelle balise suivre.
  • Pour la randonnée des 3 calanques, nous avons trouvé de quoi nous garer dans l’avenue Notre Dame, à Cassis. Aux alentours du numéro 15, un petit sentier sur la droite descend vers la calanque de Port-Miou et donc vers le point de départ (suivre le balisage vert sur les roches). Le parking pour Port-Miou est en réalité en contrebas (coordonnées GPS : 43°12’44.9″N 5°31’20.3″E) mais souvent blindé. Le début de la randonnée se fait donc du parking de Port-Miou en suivant le très large chemin.
  • Afin de vous y retrouver pour cette randonnée, il faut tout d’abord suivre les balises rouges, puis à Port-Pin prendre le chemin balisé en bleu (un énorme 4 bleu sur une marche vous indique la direction) afin de suivre le sentier difficile mais qui donne sur les hauteurs de Port-Pin et d’En Vau. Reprenez ensuite le sentier rouge à votre gauche et descendez les éboulis. Pour le chemin du retour, suivez toujours les balises rouges afin de rentrer par l’itinéraire le plus facile qui vous donnera une vue splendide sur le Cap Canaille en redescendant vers Port-Pin.
Calanques de Marseille : En Vau
Admirer la calanque d’En Vau depuis les hauteurs des falaises
Calanques de Marseille : Port-Pin
Vue sur la calanque de Port-Pin
Calanques de Marseille : Port-Miou et Cap Canaille
La calanque de Port-Miou et le Cap Canaille en fond de toile

Notre week-end dans les calanques de Marseille a été placé sous le signe de l’émerveillement. Nous avons adoré nous balader entre les roches calcaires des hautes falaises de la côte marseillaise, et admirer les différentes nuances de bleu de la mer Méditerranée. Nous avons en plus été chanceux d’avoir eu de chaudes journées de Septembre, et, pour la plupart, ensoleillées. Les calanques de Marseille et de Cassis sont un must see en France et mon seul regret du week-end est de ne pas avoir pu découvrir plus de calanques, et tout particulièrement celle de Sormiou que j’aurais aimé arpenter. Enfin, pour les plus curieux qui souhaitent en voir davantage sur notre séjour, ma vidéo sur cette fin de semaine dans les calanques est disponible juste ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *