Playa del Carmen

Playacar

Nous arrivons à l’aéroport de Cancún vers 17h. À la sortie l’air est chaud et humide, c’est une sensation qui colle à la peau. Nous nous faisons alpaguer par un groupe de taxis qui veulent absolument que l’on monte dans leur engin. Pris dans l’euphorie du moment nous négocions le prix du trajet destination Playacar (un quartier d’hôtels aux abords de Playa Del Carmen) et nous voilà partis sur la route. Nous arrivons tant bien que mal à destination car la nuit est tombée et notre rue, ainsi que notre petit studio, très difficiles à trouver. Le taxi, d’une gentillesse incroyable, tourne pendant une heure pour nous porter sain et sauf à bon port. Après avoir trouvé notre logement nous rencontrons une dame qui nous explique qu’il y a eu une double réservation sur notre studio et que, comme les autres personnes sont arrivées avant nous, elles ont pris possession des lieux. Nous nous retrouvons tout bonnement à la rue. S’engagent alors pendant une heure et demie des négociations avec la dame qui daigne nous laisser un autre studio à disposition (draps sales, sol plein de sable, vaisselle douteuse etc.). Nous devrons malheureusement nous en contenter car le reste des hôtels alentours semble trop coûteux pour nous.

L’aube se lève sur le Mexique et nous sommes réveillés par le bruit des oiseaux dans la cour en face de notre petit studio. Je me lève et sors mon appareil photo pour aller inspecter les environs. Des agoutis s’enfuient alors en me voyant arriver (mais nous en verrons partout). C’est alors que je me retrouve pratiquement nez à nez avec un cerf de Virginie. Aussi surpris que moi celui-ci arrête son activité et nous nous dévisageons pendant quelques secondes. Secondes que j’ai pu mettre à profit pour le prendre en photo.

Oiseau du jardin playa del carmen
Oiseau du jardin
Oiseau du jardin Playa Del carmen
Oiseau du jardin
Agouti Playa Del Carmen
Agouti
Cerf de Virginie Playa Del Carmen
Cerf de Virginie

Nous décidons de sortir, de visiter le coin puis de nous rendre à Playa Del Carmen en passant par la plage. Playacar est vraiment un joli quartier, rempli de couleurs, d’oiseaux et de fleurs. C’est un jardin géant. En chemin nous trouvons sur notre passage d’autres oiseaux toujours plus colorés, ainsi que des iguanes qui lézardent au soleil.

La végétation de Playacar
La végétation de Playacar
Iguane Playa Del Carmen
Iguane
Oiseau de Playacar
Oiseau de Playacar

Playa Del Carmen

Nous passons donc par la plage pour rejoindre Playa del Carmen. La ville est vivante, animée, bruyante et colorée. Des mexicains s’affairent ça et là en hurlant à qui voudra bien l’entendre que leurs excursions sont géniales et qu’il faut absolument acheter. Le petit centre comporte beaucoup de restaurants, des boutiques de souvenirs, des magasins de vêtements et des vendeurs d’excursions. Au bord de la plage se présente un autel pour les spectacles de danses traditionnelles mayas. Sur une des places on retrouve également un poteau de plusieurs mètres de hauteur pour l’exécution de la danse du volador, une des cérémonie rituelle mexicaine.

La plage de Playa del Carmen
La plage de Playa del Carmen
La plage de Playa del Carmen
La plage de Playa del Carmen
Le centre ville de Playa del Carmen
Le centre ville de Playa del Carmen
Le centre ville de Playa del Carmen
Le centre ville de Playa del Carmen
L'autel de danses cérémonielles à Playa Del Carmen
L’autel de danses cérémonielles

Précédent    Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *