Parc du Volcan Tenorio ou le paradis perdu

Route de la lagune

Nous nous levons afin de prendre la route vers la localité de Bijagua, la ville la plus proche du parc du volcan Tenorio. Nous avons bien fait de nous balader un peu la veille et de prendre les photos du volcan Arenal car maintenant il est complètement bouché. En fait, c’est pire que ça, on ne distingue que sa base et si je ne l’avais pas vu la veille je n’aurais jamais su qu’il était là.

Nous partons donc par la route de la lagune d’Arenal afin de profiter des paysages qui sont, encore une fois, grandioses. En chemin nous croisons un serpent noir d’environ 1,50m qui lézarde sur le bitume. Nous manquons de peu de l’écraser et le temps que je sorte mon appareil photo, il avait déjà pris la fuite. Nous tombons également sur le restaurant Cafe & Macadamia qui semble idéal pour s’arrêter prendre quelques photos. En ressortant du restaurant avec quelques clichés, là, surprise, le monsieur qui garde le parking nous indique qu’il y a des singes hurleurs dans les arbres juste au dessus de nous. Je ne les avais absolument pas remarqués car leur fourrure se confond à la perfection avec l’ombre des feuillages. C’est un moment intense car toute la famille se pavane devant nous, petits et grands, et finalement ce sera le seul endroit du Costa Rica où nous pourrons prendre des photos des singes hurleurs d’aussi proche.

Route de la lagune d'Arenal
Sur la route de la lagune
Route de la lagune d'Arenal
Sur la route de la lagune
Singe hurleur Costa Rica
Singe hurleur au Cafe & Macadamia
Singe hurleur Costa Rica
Singe hurleur au Cafe & Macadamia
Singe hurleur Costa Rica
Singes hurleurs au Cafe & Macadamia

Parc National du volcan Tenorio

Nous repartons et arrivons à Bijagua en début d’après-midi. Étant dans l’incapacité de trouver notre hôtel, et le temps défilant, nous nous dirigeons alors directement vers l’entrée du Parc du Volcan Tenorio. À ce moment là nous avons été heureux d’avoir le 4×4. En fait, 9 km séparent Bijagua de l’entrée du parc, et ces 9 km sont faits principalement de pistes, non en fait de roches, le tout en légère inclinaison. Vitesse maximale : 10 km/h!

Arrivés sur le parking nous demandons à la gardienne de surveiller nos bagages (et oui, nous n’avions pas pu les déposer à l’hôtel). L’entrée du parc est de 12 US$ par personne, auquel il faut ajouter un petit plus pour le parking. Pour voir la carte du parc, c’est par ici.

Nous commençons donc la randonnée. Le chemin est relativement simple, c’est tout droit, excepté pour descendre vers la cascade. Je dois avouer que cette petite randonnée de 3h est tout de même ardue : inclinaison, racines, boue (et donc sol glissant), il vaut mieux bien s’équiper au niveau des chaussures. Malgré tout elle reste une des plus belles que j’ai pu expérimenter au Costa Rica. La cascade est juste magnifique. Il n’y a pas d’autres mots. Je pense que si je devais imaginer le paradis il serait exactement comme ce parc. Être devant cette cascade au bleu intense, avec cette lumière qui vient former un halo presque divin, en présence de papillons qui volettent tout autour, est presque onirique. Dans le reste du parc nous passons également devant les borbollones (bulles de gaz qui remontent du volcan) et la laguna azul au bleu toujours aussi soutenu.

Le rio celeste et sa chute bleue turquoise
Chute céleste
Les borbollones du rio celeste
Borbollones
Le rio celeste et son bleu intense
Laguna azul
Le rio celeste et son bleu intense
Laguna azul
Jungle luxuriante et rivière bleue turquoise
Ambiance jungle luxuriante

En chemin dans le parc nous croisons des coatis. Juste avant de sortir du parc nous entendons également un bruit très étrange. Cela ressemble un peu au coassement du corbeau. Nous nous attardons afin de trouver l’origine du bruit. Après quelques secondes de recherche nous découvrons un magnifique toucan posé sur une branche et qui se donne en spectacle devant nous. Excités et ravis nous en profitons pour lui tirer le portrait.

Coati du parc du volcan Tenorio
Coati
toucan du parc du volcan Tenorio
Toucan

Précédent    Suivant

2 Comments

  1. Ahhh le Rio Celeste, un merveilleux souvenir ! Ton article me donne furieusement envie de replonger dans mes photos… Les tiennes sont superbes en tout cas, absolument magiques ! Et ces gros plans des animaux, wouha, bravo !

    Je viens de découvrir ton blog et je compte bien revenir, je crois que je vais m’y plaire. N’hésite pas à me relancer si je ne reviens pas dans les prochains jours, j’en serais ravie.
    Bonne continuation,
    Julie

    1. Rose des vents

      Salut Julie, je te remercie pour ton commentaire. Le Costa Rica est un des pays que j’ai préféré, et si je devais n’en refaire qu’un ce serait celui-là 🙂
      Je vais également faire un petit tour sur ton blog, j’en suis curieuse!
      À bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *