Nuit en yourte au Kirghizistan

Dans le cadre de mon partenariat avec l’agence de voyage Ak Saï Travel, j’ai eu l’occasion de découvrir une activité assez extraordinaire, dans un décor fantastique : passer une nuit en yourte au Kirghizistan. Je l’avais déjà mentionné dans mon article sur le top des expériences à vivre au Kirghizistan mais je souhaitais faire un retour plus en détail sur ce que j’ai vécu lors de ces deux nuits en yourte. Après tout ce n’est pas tous les jours que l’on peut tester une activité aussi typique dans un pays avec une culture aussi fascinante!

La yourte au Kirghizistan

Il faut savoir que la yourte au Kirghizistan, c’est un peu comme le vin et le fromage en France : c’est un symbole fort de la culture du pays. Alors que pour nous dormir en yourte revêt de l’exotisme, pour les kirghizes c’est une institution en soi. Vous retrouverez ainsi beaucoup de yourtes qui pointent le bout de leur nez un peu partout dans les steppes et les alpages kirghizes. L’utilisation des yourtes a vu le jour dès le VIème siècle et les kirghizes, très attachés à leurs traditions, les utilisent encore aujourd’hui pour s’établir dans les montagnes lors de la belle saison. Les yourtes ne sont donc pas qu’utilisées pour attirer les touristes mais bel et bien la résultante d’un mode de vie authentique. Avoir le privilège de découvrir cet aspect de la vie kirghize est donc une expérience grandiose que je souhaite à tous ceux qui foulent de leurs pieds le Kirghizistan.

Yourte au Kirghizistan autour du lac Son-Kul
Une yourte, du bétail, des montagnes : un paysage typique du Kirghizistan

Le camp de yourtes d’Ak Saï Travel

Notre séjour de deux nuits en yourte au Kirghizistan a donc pris place dans le superbe environnement du lac Son-Kul. Ce lac est relativement prisé par les touristes notamment pour y découvrir les réels aspects de la vie kirghize, entre randonnées à cheval, nuitées en yourte, rencontre avec des bergers, etc. Il existe différents camps de yourtes disposés tout autour du lac. Celui d’Ak Saï Travel est situé plutôt sur la rive sud du lac, qui est, de manière générale moins convoitée que celle du nord. Ceci est un très bon point car du coup nous n’y avons pas rencontré foule et nous avons vécu deux journées très reposantes dans cet environnement très calme. Le seul hic, c’est que la route est moins accessible et il a été difficile de trouver un taxi qui accepte de faire l’aller-retour pour venir nous chercher. Nous avons du débourser (après moultes négociations) environ 60 euros pour le taxi, ce qui représente une sacrée somme pour le Kirghizistan. Le camp d’Ak Saï Travel est composé d’une quinzaine de yourtes dédiées à l’accueil des touristes. Et c’est là où le bât blesse un peu car le camp est un peu plus touristique que je ne l’aurais cru. Mais cela ne nous a pas empêché de profiter de notre expérience.

Une yourte au Kirghizistan, celle du camp d'Ak Saï Travel
Au camp de yourtes d’Ak Saï Travel

Mon expérience 

Après être arrivés au camp, nous découvrons notre luxueuse yourte, parée de magnifiques couleurs rouges, et agrémentée de deux petits lits ainsi que d’un poêle à bois pour un confort maximum. Nous déambulons entre les différentes yourtes du camp afin de nous familiariser avec notre environnement. Une yourte est dédiée au service des repas et des toilettes sèches sont mises à disposition à quelques mètres du camp. Cependant le camp ne possède pas de douches, il nous faudra donc rester deux jours sans nous laver. La beauté du paysage alentour est, quant à elle, à couper le souffle, mais surtout nous sommes dans un cadre très calme et relaxant. Nous essuyons malheureusement pendant deux jours de la pluie et de l’orage par intermittence et passons donc notre temps entre balades autour du lac et repos dans la yourte. Les températures très fraîches nous obligent à avoir recours au poêle à bois assez souvent (et à mettre de gros pulls). Des chevaux, vaches et moutons circulent en liberté et et l’on se sent imprégné d’une aura de détente dans cette steppe recouverte de petites fleurs. Le lac Son-Kul est donc une destination à ne pas oublier lors d’un passage au Kirghizistan et la nuit en yourte, hors du tout confort dont on dispose à la maison, est une expérience à part entière.

Yourte au Kirghizistan toute rouge
Notre yourte, décorée dans le style kirghize

Bilan et avis

Voici, pour résumer, ce qu’il faut retenir de notre séjour en yourte au Kirghizistan.

Les plus :
  • La beauté du lac Son-Kul, de ses montagnes, de ses animaux en liberté et de la sensation de sérénité qui s’en dégage.
  • Le confort de la yourte et des infrastructures.
  • Les repas chauds, vraiment très bons, avec un menu spécial végétarien pour moi.
  • La disponibilité et la gentillesse du personnel qui a toujours répondu à nos attentes avec le sourire.
  • L’aventure dans sa globalité car pour passer une nuit en yourte il faut être prêt à abandonner le confort que l’on a l’habitude d’avoir au quotidien. Il fait froid, on ne peut pas se doucher, il est quelques fois difficile de se réchauffer. Il faut vraiment aimer l’aspect découverte et aventure pour véritablement apprécier cette activité.
Les moins :
  • La difficulté pour se rendre au camp.
  • Le côté touristique du camp qui rend l’expérience peut être un peu moins authentique.

Les aspects négatifs ne sont en fait que des détails. J’ai vraiment apprécié mon séjour au camp de yourtes d’Ak Saï Travel dans le bel environnement du lac Son-Kul. Nous nous sommes véritablement régalés, que ce soit grâce au personnel qui a été plus que charmant et que nous remercions de tout notre coeur, ou grâce à la richesse qu’abrite le lac Son-Kul. Je recommande donc non seulement l’activité mais aussi et surtout de passer par Ak Saï Travel car, en plus de leur dévouement, ils offrent un programme qui permet de reverser une part de leurs bénéfices à une association qui aide les orphelins (pour en savoir plus, cliquez ici).

Pour conclure je dirais que la simplicité du mode de vie kirghize tranche avec celui que l’on connaît en France. Revenir à ces fondamentaux a été pour ma part très épanouissant et c’est peut être pour cette raison que j’ai trouvé mon passage au lac Son-Kul empreint de sérénité. Passer deux nuits en yourte au Kirghizistan, marcher dans la steppe et simplement contempler la nature a eu, sur moi, l’effet d’une véritable thérapie.

Yourte au Kirghizistan et chevaux au lac Son-Kul
Chevaux dans la steppe autour du lac Son-Kul

Cet article a été écrit dans le cadre de mon partenariat avec Ak Saï Travel. Cela ne change en rien le contenu de l’article, ni l’appréciation de mon séjour en yourte. Je garde quoiqu’il arrive la maitrise du contenu rédactionnel de mes articles et vous partage toujours mon opinion avec le plus de sincérité possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *