Nacpan Beach

Nacpan Beach

Pour notre dernière journée sur Palawan nous décidons de louer des scooters afin de pousser notre visite un peu plus vers le nord et de nous rendre à Nacpan Beach, plage longue de plusieurs kilomètres, à l’abri de la vague de touristes ayant déferlée la journée précédente dans l’archipel de Bacuit.

La route partant d’El Nido et allant jusqu’à Nacpan Beach est tout de même longue, environ 20km les séparent, mais renferme de magnifiques paysages entre les monts complètement verts, les falaises karstiques et la côte aux reflets azurs. Le problème c’est que, tout comme la veille, la pluie se met à tomber alors que nous sommes en scooter. Les vêtements complètement trempés, les sacs imbibés, nous arrivons dans le petit chemin qui mène à la plage de Nacpan. Mais voilà, la route est en friche, et la pluie a rendu le sentier boueux. À seulement quelques km/h nous finissons par glisser avec le scooter et tomber dans la boue. Le scooter sur les jambes, nous demandons de l’aide pour nous relever. Avec seulement quelques bleus et éraflures nous repartons de plus belle pour finir notre pèlerinage à Nacpan. Enfin arrivées! Ouf! Nous nous passons un peu d’eau afin d’éliminer le restant de boue qui nous colle encore aux jambes. Nous prenons donc une pause pour souffler un peu, manger, et profiter du soleil qui refait surface. Nous nous promenons le long de la plage infinie et complètement désengorgée de monde. Une étape relaxante (si ce n’est le trajet chaotique).

buffalos
Sur le chemin menant à Nacpan beach
nacpan-beach
Un moment de détente à Nacpan Beach
nacpan-beach3
Des couleurs et du sable fin
nacpan-beach2
La plage de Nacpan, infinie

Les chutes de Nagkalit-Kalit

Après un bon repas et du repos après cette aventure, nous redescendons vers le sud pour rentrer à El Nido. En chemin nous entendons parler d’une courte randonnée faisant passer par des petites rivières et qui mène à une chute d’eau. Sur le bord de la route des habitants se proposent de faire la visite guidée car le chemin est difficile à trouver tout seul. Nous nous arrêtons donc et partons avec une gentille guide qui nous entraîne à travers divers paysages. Nous passons tout d’abord par des maisons et des fermes, où nous croisons buffles, cochons et poules, puis un petit sous-bois où passent des rivières rafraichissantes qu’il faut traverser, pour enfin arriver, après environ 40 minutes de marche, au terme de la randonnée. Nous découvrons donc la chute qui se jète dans un trou d’eau, et dans lequel il est possible de se baigner. La chute n’a rien d’extraordinaire, et c’est un peu déçues que nous rebroussons chemin pour revenir à notre point de départ. Le ciel se met à gronder et la pluie, notre fidèle amie, revient nous rendre visite. C’est donc sous les gouttes d’eau que nous rentrons finalement à El Nido en fin d’après-midi où nous prenons une longue douche pour se décrasser de cette journée pleine de rebondissements.

cow-nacpan-beach
Une vache prenant son bain
riviere-rando-chute
Les petites rivières à traverser
super-waterfall
La chute de Nagkalit-Kalit

Précédent    Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *