Les merveilles du sud de l’Islande

Seljalandsfoss

Après une nuit un peu compliquée (décalage horaire oblige) nous prenons la direction de Seljalandsfoss au petit matin. C’est une autre des plus que célèbres cascades d’Islande. Sa particularité, en plus de ses 65 mètres de hauteur, est la roche creusée derrière elle, qui la rend ainsi accessible d’un point de vue différent. Sur la route nous croisons bon nombre de chevaux, qui font partie intégrante du patrimoine islandais, et nous arrêtons pour prendre quelques photos. Nous arrivons à Seljalandsfoss à une heure peu tardive mais, malgré tout, le site est déjà pris d’assaut par énormément de personnes. Il fait gris et la bruine nous entoure, ce qui rend très difficile la prise de vue photographique de la cascade. À cela vient s’ajouter le fait que, la cascade, très puissante, envoie de la petite écume partout, rendant l’atmosphère encore plus humide qu’elle ne l’est déjà. J’essaye tant bien que mal de prendre quelques clichés mais c’est un véritable calvaire car mon matériel n’est pas équipé pour palier à l’humidité. Nous nous éloignons finalement de la zone touristique et continuons à pied vers une autre cascade. En effet, cachée dans un ravin, une autre belle chute d’eau, Gljúfrabúi, attire moins de monde mais reste tout aussi impressionnante. Il est possible de s’engouffrer derrière les roches afin d’admirer cette beauté cachée. Les plus aventuriers profiteront quant à eux de l’ascension des roches qui abritent Gljúfrabúi pour la contempler de haut et en même temps apprécier le paysage islandais qui s’étend en avant. Attention cependant, le terrain est humide, boueux et glissant.

Chevaux islandais
Chevaux islandais
Seljalandsfoss : l'une des plus belles cascades d'Islande
La cascade de Seljalandsfoss et sa beauté intemporelle
Seljalandsfoss, cascade d'Islande
La cascade de Seljalandsfoss
La vue depuis le rocher de Gljúfrabúi
La vue depuis le rocher de Gljúfrabúi

Seljavellir

Nous avions découvert sur quelques blogs une destination un peu secrète de l’Islande : la piscine abandonnée de Seljavellir. Nous en prenons donc sa direction. Le paysage sur la route est magnifique car à notre gauche se dressent les massives éruptions de l’Eyjafjallajökull. Après quelques kilomètres sur la route 1, nous bifurquons à gauche sur une petite route qui se transforme en piste et se poursuit jusqu’au pied de l’Eyjafjallajökull. Ébahis devant le spectacle qui s’ouvre à nous, nous garons la voiture et faisons une courte randonnée jusqu’à la piscine. C’est un moment incroyable que nous vivons. Je ne sais pas pourquoi mais ces montagnes vertes et jaunes qui nous entourent, magnifiques et imposantes, nous laissent béats d’admiration. Des personnes se baignent (gratuitement) dans la petite piscine laissée abandonnée dans ce décor surréel. Nous aurions voulu poursuivre plus longuement la randonnée à travers ce paysage enchanteur mais nous avons d’autres plans pour la journée. Nous rebroussons donc chemin pour repartir vers Skogafoss.

Les éruptions de l'Eyjafjallajökull
Les éruptions de l’Eyjafjallajökull
Cheval islandais au pied de l'Eyjafjallajökull
Les éruptions de l’Eyjafjallajökull qui façonnent le décor islandais
Seljavellir en Islande
Un cabane, des montagnes, du basalte, nous sommes bien en Islande
Seljavellir en Islande
Se promener dans un environnement aussi fascinant que Seljavellir
Seljavellir en Islande
Et en admirer sa beauté sauvage
La piscine antique de Seljavellir
La piscine antique de Seljavellir

Skogafoss

Quelques kilomètres de plus parcourus sur la route 1 et nous sommes à Skogafoss, une autre des merveilleuses cascades d’Islande. Différents points de vue sont accessibles par des escaliers afin d’observer la cascade sous tous ses angles, du haut de la chute, jusqu’à ses pieds. Aussi belle que Seljalandsfoss ou encore Gullfoss, elle est cependant bien moins impressionnante que ces autres cascades d’Islande. Après avoir monté toutes les marches et pris quelques photos nous prenons la direction de notre dernière étape de la journée: Vik et sa plage de sable noir.

Skogafoss : une des jolies cascades d'Islande
Du haut de Skogafoss
Skogafoss, une cascade typiquement islandaise
Skogafoss, une cascade typiquement islandaise

Vík et sa plage de sable noir

Nous arrivons à Vík, et plus précisément sur sa plage de sable noir d’où s’élèvent des colonnes de basalte noir ébène portant le nom de Reynisdrangur. Encore une fois le lieu est bondé, il se met à pleuvoir et à faire froid mais cela importe peu car la plage nous émerveille; elle semble littéralement sortir d’un autre monde avec ses tours de basalte émergeant de la mer. Sur la plage des cavernes sont creusées à même la roche et donnent l’impression d’avoir été décorées. La marée monte et la mer dévoile sa puissance en venant frapper les rochers. C’est sur une planète tout en nuances de gris qu’il nous semble avoir débarqué. Vík est un véritable régal pour les yeux, une autre anomalie que seule l’Islande pouvait nous offrir. Et c’est finalement trempés que nous décidons de rejoindre notre second hébergement du voyage situé à Kirkjubæjarklaustur.

Vik, la plage de sable noir
La légende raconte que ces tours de basalte seraient des trolls figés par le soleil
Vík et sa plage de sable noir
La caverne de Vík en Islande
La caverne de Vík
Les roches de basalte sculptées sur la plage de Vik
Les roches de basalte sculptées

Précédent    Suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *