Guide pratique de la Péninsule de Bruce

À tous ceux qui auraient lu mon article sur les quelques activités à faire sur la péninsule Bruce en Ontario (si ce n’est pas fait cliquez juste ici) vous avez pu constater à quel point sa nature sauvage laisse rêveur. Si vous êtes intéressé par visiter ce petit coin de paradis je vous propose alors un mini guide pratique afin d’en disposer au mieux et de profiter pleinement de votre séjour sur la péninsule.

Péninsule Bruce : Lion's head trail
Envie de nature? Bienvenue sur le guide à l’usage de la péninsule Bruce

Les sentiers de randonnée de la péninsule de Bruce

Sur la péninsule Bruce c’est clairement la nature qui prime. Il existe bon nombre de sentiers de randonnée qui sauront combler les amateurs de trekking. Certains sont relativement faciles et d’autres plus ardus. La plupart de ces sentiers ne possèdent que des balises sur les arbres, attention donc de ne pas vous perdre car les chemins (au sol) ne sont pas bien définis. Nous nous sommes essayés à trois parcs différents au cours de notre week-end sur la péninsule, mais gardez en tête qu’il y en a évidemment bien d’autres. Pour les plus courageux d’entre vous (et les plus intéressés), il est également bon de savoir que l’ensemble du littoral de la péninsule est traversé par un seul sentier, le Bruce trail, qui relie Niagara à Tobermory. Ce sentier passe donc par tous les parcs que nous avons visités mais chaque parc possède en plus des sentiers indépendants de ce chemin. Voici donc un classement (purement subjectif) des trois parcs que nous avons faits :

  1. Le Bruce Peninsula National Park : les sentiers de ce parc sont parmi les plus simples à aborder et permettent de se rendre aux fameuses «grottos» en moins de 30 minutes à partir du parking. Les sentiers sont les moins intéressants que nous ayons vus mais par contre la vue sur les fameuses grottes est spectaculaire. C’est surement le parc le plus familial mais également celui qui attire le plus de monde.
  2. Le Lion’s Head trail : c’est clairement la randonnée de la péninsule Bruce qui nous a donné le plus de fil à retordre. Elle commence dans un bois, puis monte le long des falaises et offre des vues magnifiques sur la baie Géorgienne qui se pare d’une multitude de nuances de bleus. Contre toute attente ce sentier redescend de façon abrupte au pied de la falaise où il est possible de profiter du panorama à partir de la plage de galets. Nous avons mis environ 6 heures pour faire l’aller-retour (en prenant des pauses), mais cela en valait terriblement la peine.
  3. Fathom Five National Marine Park : ce parc est constitué d’îles qu’il est possible de visiter en s’offrant un petit tour en bateau (l’île la plus populaire étant la Flowerpot Island). Malheureusement, au début du mois d’avril, les tours pour aller visiter les îles n’avaient pas repris. Mais c’est sans regret que nous avons juste emprunté le sentier qui fait passer par une jolie forêt de cyprès et permet d’accéder à de très beaux points de vue sur la baie. La balade est relativement facile, rapide et accessible au plus grand nombre.
Péninsule Bruce : sentier du Lion's Head
La magnifique forêt du sentier Lion’s Head

Les cartes des sentiers

Afin de vous aider à parcourir les parcs de la péninsule Bruce, les différents centres d’accueils des parcs mettent à disposition des cartes…payantes. Que ce soit sur papier ou par téléchargement sur mobile, les cartes ne sont malheureusement pas gratuites, mais rassurez-vous, vous n’avez pas non plus besoin de les acheter. À l’entrée de chaque parc, et tout au long des chemins, des cartes sont affichées afin de vous aider à vous y retrouver. Et comme en plus on est prévoyant (et bien gentil) nous avons pris les cartes en photos que nous vous mettons à disposition.

Péninsule Bruce : carte du Fathom Five Marine National Park
La carte du Fathom Five Marine National Park
Péninsule Bruce : carte des sentiers de Lion's Head
La carte des sentiers de Lion’s Head
Péninsule Bruce : carte des sentiers
La carte du parc national de la péninsule Bruce

Les dangers de la péninsule Bruce

Surtout n’ayez crainte, mais soyez tout de même avertis. La péninsule Bruce, malgré qu’elle regorge de trésors et de merveilles, comporte quelques dangers, et, afin de les éviter au mieux, nous vous recommandons la plus extrême prudence vis-à-vis de ceux-ci. Voici les quelques inconvénients potentiels que vous pourriez rencontrer et qui pourraient ternir votre séjour dans la péninsule :

  • Les ours : non, ce n’est pas une blague. Nous avons trouvé un guide qui référençait justement les différents dangers de la péninsule et, même s’ils restent discret, il n’est pas forcément rare, ni même anodin, de tomber nez-à-nez avec un ours. Si c’est le cas, éloignez-vous tranquillement tout en parlant fort et de façon calme. De manière générale la péninsule abrite bon nombre d’animaux. Nous avons même croisé la route d’un coyote alors que nous étions en voiture.
  • Les serpents à sonnette : ce n’est toujours pas une blague. Certaines espèces de serpents à sonnette sont endémiques de la péninsule Bruce. Reconnaissables au bruit qu’émet leur queue, il est préférable de s’en éloigner si vous en apercevez un. Il serait dommage qu’une rencontre fortuite entre vous et un serpent à sonnette gâche votre séjour sur la péninsule.
  • Le sumac vénéneux : les bois de la péninsule abritent cette petite plante sauvage qui peut causer bien des soucis. Vous reconnaitrez le sumac à ses feuilles qui vont toujours par 3. Le sumac peut pousser au sol ou encore grimper sur des surfaces. Le contact avec cette plante provoque une réaction allergique très irritante pouvant s’infecter. Attention donc à où vous mettez les mains.
  • Se perdre : même si les sentiers des parcs de la péninsule sont balisés, il peut être aisé de se retrouver dans une situation où on ne sait ni d’où on vient, ni où on doit aller. Comme mentionné plus haut, certains chemins sont totalement sauvages et ne comportent pas d’infrastructures; il faut juste suivre les traits dessinés sur les arbres. Ne vous en écartez donc pas, sans quoi vous risqueriez de ne pas retrouver votre chemin.
Péninsule Bruce et ses grottos
Qui pourrait croire que la magnifique péninsule Bruce comporte autant de dangers?

Les autres activités de la péninsule

Même si la plupart des visiteurs de la péninsule sont attirés par ses eaux colorées et son charme aux reflets turquoises, cette région de l’Ontario possède une myriade d’autres atouts et ce que nous avons visité lors de notre week-end n’est qu’un échantillon de ce qu’il est possible de faire. Vous y trouverez de quoi faire de la plongée car, d’une part ses eaux cristallines le permettent, mais également parce que des épaves reposent sous ses eaux. De belles plages sont également à disposition pour des activités de détente, notamment la plus reconnue : Sauble Beach. Enfin, la région est pourvue de nombreuses chutes (bien moins impressionnantes que celles du Niagara) mais qui ont le mérite d’être accessibles en moins de 5 minutes à partir du parking. Celle d’Inglis est même accessible pour les personnes à mobilité réduite, une très bonne initiative afin que la nature soit à portée de tous.

Péninsule Bruce : chutes d'Inglis
Les chutes d’Inglis dans la région de la péninsule Bruce

J’espère donc que ce petit guide saura vous aider pour votre séjour dans la magnifique péninsule Bruce. Celui-ci n’est évidemment pas exhaustif car nous n’avons malheureusement pas pu tout voir en un seul week-end. Je vous offre donc un dernier conseil à ce sujet : discutez avec les locaux qui connaissent bien les lieux et tentez de trouver un office du tourisme qui saura vous donner des informations pertinentes ainsi que des guides papiers, afin que vous passiez un agréable moment dans cette nature envoûtante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *