Chutes du Niagara

À la frontière entre les États-Unis et le Canada, les chutes légendaires attirent environ 250 000 personnes chaque année. Nous ne les avons vues que du côté canadien, qui, semble-t-il, est le plus intéressant (tout simplement parce qu’on les voit mieux). De Montréal nous sommes partis un samedi, nous avons parcouru environ 7h de route en voiture, pour revenir le dimanche. C’est un gros week-end sur la route qui valait tout de même le coup d’œil. Les chutes sont à la hauteur de leur réputation et indispensables à visiter pour qui vient séjourner dans la partie est du Canada. Cependant, et ce que l’on vous raconte rarement, c’est l’envers du décor, c’est-à-dire toute la partie autour des chutes. En effet, naïve que je suis, j’ai toujours cru que ces magnifiques chutes reposaient là, au milieu d’un décor féerique, boisé et naturel. N’en croyez rien ! La municipalité de Niagara est une fête foraine géante ! Véritablement. Une grande roue, des attractions variées, comme la maison de l’horreur ou l’antre de Frankenstein sont autant d’anomalies dans ce décor si particulier. Il n’y a absolument aucun rapport avec les chutes ; je n’ai, personnellement, pas compris l’association et je trouve que cela rompt le charme de ce lieu mythique. Au delà de ça, il n’y a rien d’autre à faire aux alentours, c’est pour ça que notre week-end a rapidement touché à sa fin.

Sachez cependant que différentes activités reliées aux chutes sont proposées (dépendamment de la période), telles que l’observation du haut de la tour skylon, du pied des chutes au travers une croisière ou encore vous pouvez vous rendre derrière les chutes grâce à des tunnels. Nous n’avons rien fait de tout cela, nous sommes restés à pied, tout simplement, mais nous sommes venus à la fois la journée mais aussi le soir, car les chutes sont éclairées.

IMG_2298

IMG_2380

IMG_2358

IMG_2311   IMG_2448

IMG_2440

IMG_2432

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *