Bilan

Pour ce séjour en Floride nous avons tout d’abord été enchantés d’avoir eu un très beau temps, car, au vu de la période que nous avions choisie pour partir, cela n’était pas gagné d’avance.

Ce que nous avons aimé dans ce séjour c’est la nature de la Floride et qui entoure la ville de Miami, plus particulièrement les everglades, écosystème à part entière, qui mérite vraiment d’être vu un jour. Nous avons adoré également cette ville riche en couleurs et en contrastes, qui mêle art, air de vacances et communautés ethniques diverses et variées. Nous avons particulièrement adoré Little Havana et son ambiance latino, ainsi que Wynwood et son charme impétueux.

Ce qui nous a surpris c’est que cette ville ne donne pas l’impression d’être située aux États-Unis. Partout les gens parlent espagnol et quelques fois l’anglais n’est même pas compris. Les quartiers tels que Little Havana et Little Haïti regroupent des communautés ethniques qui ont ramené avec elles les airs et les ambiances de leurs pays respectifs, contribuant ainsi à prendre part à la plus belle des diversités au sein d’une même ville. Les contrastes d’ailleurs entre les différents sites de la ville sont vraiment ce qui nous ont le plus pris au dépourvu. 

Ce que nous n’avons pas aimé, et ce, malgré sa réputation, c’est le quartier de South Beach. Le manque d’authenticité de cette partie de la ville n’avait absolument rien d’attrayant, pour notre part. Trop de grosses voitures, de luxe, d’excès et d’abus, mais aussi trop grand nombre de touristes nous ont valu de vouloir fuir cette partie de la ville coûte que coûte. L’opulence et la décadence ne nous ont pas donné envie d’y revenir, malgré la plage et l’envie de se baigner.

Le point vraiment négatif, pour ma part, est cette sensation d’insécurité, à chaque moment et dans chaque quartier. Je n’ai vraiment pas apprécié de rouler dans une «grosse voiture», tout simplement parce que les «signes de richesse» attirent avec eux les gens malintentionnés et donc les problèmes. Nous étions localisés dans Little Haïti, quartier malheureusement dont la mauvaise réputation n’est plus à faire; nous avions donc peur pour la voiture à chaque moment où nous la garions. Un soir, alors que nous rentrions, à une rue de là où nous logions, un homme était étendu à terre, dans un sacré mauvais état, avec la police autour. Ce n’était franchement pas rassurant. Ce stress permanent nous a valu d’être attentifs sur nos affaires à chaque moment et donc de ne pas pouvoir en profiter à 100%.

Malgré tout, nous avons apprécié notre séjour en Floride. La ville de Miami, riche en couleurs et en surprises a su s’embellir par sa diversité, son exotisme et par les gens qui l’habitent et qui ont su en être à sa hauteur, c’est-à-dire hauts en couleurs!

Précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *